ERARD N°1 (2m12) - 1915 - Demi-queue cordes //.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois - il y a 8 ans 5 mois #2213 par 686GS
J'ai trouvé le piano pour ma maison de campagne : un Erard modèle n°1 à cordes parallèles de 1915 en très bon état. Enfin presque, car il a un seul défaut : il ne tient pas l'accord...

Le dernier accordeur à s'en être occupé il y a deux ans aurait dit que le sommier est fendu et qu'il ne pouvait plus rien faire.

Comment peut-on affirmer que le sommier est fendu puisqu'il est recouvert et qu'on ne le voit pas ? A 92 ans, il a peut-être besoin d'être tout simplement remonté en chevilles plus grosses ?

De toute façon, on ne va pas laisser ce bel Erard partir à la déchetterie... Est-ce si compliqué de remplacer un sommier sur ces modèles ?
Dernière édition: il y a 8 ans 5 mois par 686GS.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #2214 par xavier91
Bonsoir,

Sur le site des pianos Balleron, j'ai trouvé cette page qui présente la restauration d'un 212cm n°105000 et quelques. Il semble identique au "tien". http://www.pianos.fr/restauration/erard-105378/fichtech.HTML
BAlleron fait aussi un blog, et montre le remplacement d'un sommier. C'est effectivement un gros travail. La pièce n'est pas droite, il faut copier l'original, qu'il soit en contact parfait avec le cadre. Repercer les 200 trous en face de ceux de la plaque de recouvrement.

Si le sommier est vraiment fendu, ça fait mal au coeur. MAis comment est-ce possible si la table est en état?

(S'il partait à la décharge - ce qui serait le comble - il y aurait pas mal de choses à récupérer, ne serait-ce que le bloc mécanique et les cordes (là, je parle comme pour les autos anciennes!). Mais il ne doit pas partir à la décharge!)

Pianiste amateur - trois demis Erard 1894, 1897 et Pleyel 1931

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #2216 par 686GS
Merci.

Intéressant ce reportage.

Je crois comprendre que le sommier se retire sans qu'il soit besoin de déposer le cadre serrurier.

Il ne doit pas partir à la décharge !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #2217 par 686GS
Bon, j'ai lu ici en bas de page : http://blogpiano.wordpress.com/page/4/

"Exemple type d’une fente ouverte dans un sommier des chevilles sur un piano demi queue ERARD de 1889.
Curieusement, il manque une première épaisseur du sommier dite « doublette » inférieure, comme si déjà fendue, elle avait été enlevée pour ne pas faire peur…
Bien évidement, la tenue d’accord est nulle. La fente est ouverte sur 2 cm au moins dans l’épaisseur du sommier.
Le remplacement des trois sommier Erard avec réfection de la ligne d’agrafe, des encoches des barres de cadre et de la pente du sommier, c’est trop de travail pour un demi queue de 1889, malgré toute notre énergie et notre passion…"

Donc, si fente il y a, on doit la voir par en dessous ! Auquel cas la réparation semble bien difficile.

Et pourtant, il ne doit pas partir à la décharge !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #2218 par xavier91
Par contre je ne comprends pas ce que signifie "les 3 sommiers Erard".
Une fente peut être interne, ou supérieure, dans ce cas elle ne se voit pas de l'intérieur.

Sur le Reblitz, c'est un gros boulot, mais pas insurmontable. MAis Reblitz ne connaît pas Erard...

Je pense aller en Normandie pour aller chercher mon essieu AR de 15 six, sans doute dans 10 jours, si tu as besoin d'aide à ce moment, c'est peut-être possible. Fais-moi signe.

Pianiste amateur - trois demis Erard 1894, 1897 et Pleyel 1931

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 6 mois #2219 par jeanlouchet
Du calme! D'abord ces pianos sont extremement bien faits. Ensuite rmplacer un sommier est un enorme boulot, et parmi les pros beaucoup sous-traitent cette operation a un de leurs confreres car c'est reellement une affaire de specialiste.

Alors quoi faire? A mon avis,
-1- si TOUTES les chevilles sont molles de maniere a peu pres egale, dans ce cas ce n'est probablement pas une grosse fente du sommier mais une retraction du bois et/ou de petites fentes multiples, et recheviller en plus gros devrait marcher.
-2- si seulement certaines chevilles sont molles, c'est sans doute qu'il y a une fente, oui. Dans ce cas il existe (depuis pas tres ;longtemps) une resine qui semble tres bien fonctionner - contrairement aux epoxy standard (araldite etc.) qui a la longue secretent des acident qui rongent le bois du sommier, celle-ci est compatible avec le bois. C'est assez nouveau, pas encore des annees de recul mais ca vaut largement le coup d'essayer. Au pire, si ca ne marchait pas, il est toujours temps de remplacer le sommier! Je vais rechercher le nom de cette resine (c'est un truc fabrique en Suede) et je le poste ici. On m'atten pour le petit-dej! (il serait temps)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.144 secondes
Propulsé par Kunena