Erard, encore.

Plus d'informations
il y a 3 ans 1 jour #5412 par huguenant
huguenant a créé le sujet : Erard, encore.
Bonjour

Je me suis inscrit sur le sujet, espérant échanger mes questions et mes craintes. Je me suis pris de passion, il y a quelques mois, pour un piano à queue à vendre dans un entrepôt Emmaüs. Le toucher du clavier m'a agréablement surpris. Le son, tendre et rond, malgré le désaccord, m'a donné envie d'en savoir plus. Il s'agissait d'un Erad. J'ai noté le numéro et ai commencé mes recherches.
En consultant, grâce à internet, les registres, j'ai appris qu'il s'agissait d'un quart de queue, cordes parallèles, sorti des ateliers le 6 décembre 1918, vendu le 9 suivant 4880 francs (dont 440 de taxes) à Madame de Mesmay-Tabard, demeurant à Paris. Le registre indique "piano à queue n° 0 palissandre vernis. Il mesure 185 cm de long sur 135 de large.

Convaincu que je n'avais pas chez moi la place pour l'accueillir, j'en ai fait la publicité. Outre ce que j'avais ressenti, il présentait, à mon humble avis, de nombreux avantages. Clavier en bon état, pas d'affaissement. pas de notes bloquées. Bonne répétition. Pas de fissures apparentes sur la table d'harmonie. Chevilles en bon état. Cordes pas ou peu oxydées. Etc.

Mais je n'ai trouvé personne. J'ai fait passer mon accordeur, qui l'a trouvé en excellent état, a regretté le milieu humide dans lequel il se trouvait.

Et alors j'ai décidé de l'acheter. Arrivé à mon domicile dont il occupe quasiment toute une pièce, je l'ai d'abord démonté. Le mécanisme, les étouffoirs (sous les cordes, à l'époque). j'ai admiré la vivacité de la mécanique. Les extrémités des marteaux ont bien entendu perdu leur arrondi. Les étouffoirs sont un peu effilochés en surface. Et j'ai attendu un mois qu'il sèche.

Remonté, j'ai eu le désagrément d'apercevoir une fissure sur la table, longitudinale au niveau des cordes de Ré#5, et un début, sur une dizaine de cm, au niveau du Si3.
L'accordeur est passé, m'a rassuré sur l'impact des fissures. Après son passage, le son de l'instrument avait pris une ampleur surprenante. Très/trop puissant, surtout dans le médium et dans les basses. ce qui m'oblige à apprendre à en jouer avec délicatesse.

J'ai été long. J'espère avoir de belles aventures avec cet instrument. Si souvent décrié. Ai-je raison de m'y attacher ? Quel travail devrai-je faire ? Je ne vais certainement pas manquer de poser des questions. j'attendrai vos conseils ou vos avis avec intérêt.

Peut-être pour boucler la présentation, j'indiquerai qu'il portait à l'intérieur une étiquette de son accordeur précédent (?). Bernard RIOBÉ, accordeur à BEAULIEU sur LAYON. J'ai tenté de le contacter. Ce professionnel semblait bien connu sur les Pays de Loire, et était apparemment appelé à Paris pour accorder des instruments dans des salles de spectacle. J'ai pu échanger avec son fils, qui m'a appris que son père était décédé, et n'avait aucune connaissance de l'histoire de cet instrument en particulier.
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 3 ans 1 jour #5413 par huguenant
huguenant a répondu au sujet : Erard, encore.
Vous avez bien noté Erard et non Erad, bien entendu.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois - il y a 2 ans 11 mois #5417 par Barockeuse
Barockeuse a répondu au sujet : Erard, encore.
Mais non, les pianos Erard ne sont pas décriés. Au contraire ils ont eu un retentissement mondial et provoqué l'admiration de tous les mélomanes et pianistes. Et aujourd'hui il a encore de très nombreux admirateurs et amoureux !

Sans Sébastien Erard (18°) et Pierre Erard (son neveu, 19°) les pianos modernes ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui.

Bravo d'avoir suivi votre attirance pour ce piano qui vous donnera de grands bonheurs.
Les cordes parallèles permettent à la table d'harmonie de résonner clairement avec les cordes par ses fils de bois parallèles et offrent une spatialisation de l'origine des sons qui ne se retrouve pas dans les pianos à cordes croisées où les sons sont mélangés dès l'origine.

Prenez soin de votre piano...
Vous pourriez vous rapprocher de cette association des amoureux des pianos Erard : www.fanderard.org dont le but est de mettre en valeur ces pianos fabuleux, les sauver de la destruction, les faire jouer, entendre et apprécier par les pianistes et les mélomanes...
Dernière édition: il y a 2 ans 11 mois par Barockeuse.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois #5419 par PmP
PmP a répondu au sujet : Erard, encore.
Je viens de me séparer du même (juste un peu plus vieux : 1913). Un son magnifique mais il ne tenait pas l'accord. Sa table semblait pourtant impeccable. Le vendeur qui me l'a repris à aussi remarqué la qualité du clavier et des ivoires d'une blancheur remarquable. Et si l'ébénisterie avait souffert de la vie probablement mouvementée de ses différents propriétaires, la mécanique par contre ne montrait pas ses 102 ans.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois #5420 par huguenant
huguenant a répondu au sujet : Erard, encore.
Je croyais que le problème de tenue d'accord était lié à l'état du sommier, qu'une solution pouvait résider dans le changement des chevilles (plus larges). Vous avez certainement exploré ces hypothèses.
Cordialement

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 11 mois #5421 par PmP
PmP a répondu au sujet : Erard, encore.
Je pense avoir été assez mal conseillé. :blush:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.492 secondes
Propulsé par Kunena