Ponçage des marteaux ? (nouvelle acquisition)

Plus d'informations
il y a 8 ans 3 mois #3887 par ORFILA
Je veux bien mais je sais pô comment envoyer un MP.... Demande moi de régler la répétition d'un Pleyel avec la languette en ivoire, ya pas de souci, mais là... Je pige rien...

Bösen d'Enfer!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 3 mois - il y a 8 ans 3 mois #3889 par L . Reyrolle
Max Argerich écrit:

Demande moi de régler la répétition d'un Pleyel avec la languette en ivoire, ya pas de souci

ben euh, je demanderais bien, mais mon pleyel n'a pas ça, c'est encore une mécanique anglaise... dommage ;-) !
Bon sinon, je ne trouve pas non plus les MP, peut-être ne sont-ils pas activés sur ce forum ; tu peux ajouter <arrobase>free.fr au bout de mon pseudo, et ça m'arrivera par mail !
Dernière édition: il y a 8 ans 3 mois par L . Reyrolle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 3 mois - il y a 8 ans 3 mois #3890 par L . Reyrolle
Merci, Max, pour cette planche que j'avais vue une fois, mais je ne sais plus où...
J'essaie de la mettre ici en image, et elle sera téléchargeable - en pdf, plus lisible que cette image "rétrécie" - sur mon serveur : Planche de réglage Erard


à noter que le schéma est celui des mécaniques de cordes parallèles (voir, par exemple, l'implantation du levier pour l'étouffoir)
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 8 ans 3 mois par L . Reyrolle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 3 mois #3896 par AlainT
Désolé du retard à la détente, chargé boulot, pas le temps, etc ...

Je voudrais réagir sur les très intéressants exemples sonores de Lurey.
Ceci est très personnel, mais je travaille, à travers le piano, la technique instrumentale pour jouer du clavecin et de l'orgue. Musique baroque donc (tout au moins dans un premier temps). Et je n'aime pas le côté clinquant du piano.
Je préfère nettement, dans cette optique, le son "sous la couverture". Le second exemple révèle déjà une propension au "zingage" qui me déplait fortement.
Par ailleurs, pour ce qui est de l'accord, je trouve que l'instrument sonne "triste". Après avoir combattu mon accordeur sur ce sujet, j'en suis venu à accorder moi-même mon Yamaha U1, accord "droit" avec Tunelab. Et je trouve l'instrument tellement plus expressif ...
Comme je l'ai dit ailleurs sur ce forum, je fais aussi des exercices d'accordages sur un vénérable Klein droit de 1890 qui commence à se stabiliser (après 100 ans sans accordage ...). Et ça sonne pas mal, toujours en accord "droit" (à l'énorme inharmonicité de l'engin près, qui produit des battements terribles, mais c'est le charme de l'ancêtre (Zygel appelle le sien "Alphonse" ...)).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 3 mois - il y a 8 ans 3 mois #3897 par L . Reyrolle
bonjour AlainT, merci de ton intérêt et de tes commentaires.
Je suis assez d'accord pour dire que le haut a perdu de son moelleux ; les marteaux y étaient moins marqués, et le piano "en l'état" sonnait déjà assez joliment - en moyenne - avant d'y retoucher les feutres.
Je pense essayer par piquage de gommer un peu de la "dureté" apparue après ponçage, si elle persiste (ne faut-il pas attendre de l'avoir joué un moment?) - si je dis essayer, c'est que je suis novice de tout cela, mais j'ai entendu les encouragements d'Alex.
Par contre, tu ne peux te rendre compte de la réalité de l'effet "couverture" sans avoir le clavier sous les doigts : si le deuxième enregistrement a été fait pour la comparaison, le premier (mon premier enregistrement de ce piano après mon accord ;-)) était joué pour tirer le meilleur son d'un piano qui s'avérait irrégulier, manquait beaucoup de son dans sa moitié basse, et nécessitait beaucoup de "corrections" par le toucher pour tâcher d'équilibrer. A la comparaison entre les deux, on "n'entend" pas de manière linéaire, le gain en ampleur et régularité, et encore moins la facilité de jeu gagnée de ce fait.
C'est ces derniers effets qui ont fait ma satisfaction d'alors, et m'ont décidé à faire tout le ponçage (voir ci dessous les quatre premiers "cobayes" pendant mon premier cours de coiffure, au milieu de leurs congénères du grave, verts d'inquiétude...)

Je me dis maintenant que tout le réglage va encore faire évoluer, avant d'envisager des tentatives d'harmonisation (la tessiture "main gauche", en particulier, souffre d'échappement tardif très en fond de touche, j'en ai parlé).

Sur l'accord, c'est là aussi pur amateurisme, peut-être ferai-je appel à un pro lorsque le piano aura évolué - et donné des gages de sa tenue, tandis que j'aurai aménagé les conditions "climatiques" qui sont dorénavant les siennes. Mais puisque tu sembles utiliser l'électronique et son aiguille, peux-tu me préciser ce que Tunelab a "rectifié" (tu parles d'accord "droit") par rapport à l'accord "triste" de l'oreille de ton accordeur ? c'est à dire : quels intervalles de ce dernier étaient plus étroits, ou plus généreux, que ceux accordés par Tunelab ? (je suppose que Tunelab donne les divisions "bien tempérées" avec 5 chiffres après la virgule, en tout cas mathématiquement exactes ; est-ce une application gratuite, quel micro permet un bon usage ?)
[edit] après recherches, j'ai retrouvé un thread "impression premier accordage" où vous parlez de l'utilisation de Tunelab... ça me parait bien plus compliqué de rentrer dans toute cette technique que de cultiver mon oreille, je suis d'autant plus preneur d'une expression "humaine" de ce qui caractérise la "tristesse" de mon accord...
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 8 ans 3 mois par L . Reyrolle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 8 ans 3 mois #3898 par AlainT
J'ai cru comprendre, autant au travers des échanges sur ce forum qu'en discutant avec des accordeurs, que le sujet de l'accordage était chaud ... Comme dans d'autres domaine (le réglage des moteurs automobiles à carburateur par exemple), se mélangent les cachoteries professionnelles, le fétichisme, la méconnaissance des phénomènes en profondeur, etc ....
Les échanges que tu as vu dans "impressions premier accordage" m'ont assez stupéfait à l'époque. Certes très savants, mais, bon ...
Très humblement, ma manière de faire est la suivante:
- j'étalonne Tunelab sur mon diapason manuel (à +- 1 cent près);
- je prends la courbe d'accord standard (average tune) du logiciel;
- j'accorde tel que (à 440Hz).
Point de prise de tête à plusieurs décimales .... C'est rapide, et ça me convient (et à mon goût, ça sonne).
La courbe en question donne un léger étirement des octaves (quelques cents sur les 5 octaves centrales, nettement plus aux extrémités, mais je n'utilise pratiquement pas les octaves extrêmes).

Pour ce qui est de l'accord réalisé par le dernier accordeur professionnel sur mon Yamaha U1, j'ai enregistré le résultat avec Tunelab un mois après la session par faute de temps. Très curieux. Globalement droit, pas d'étirement. Mais des sautes assez régulières de 5 cents sur certaines notes tout au long du clavier.
A mon avis, l'accord à l'oreille par battement est perturbé par l'inharmonicité de l'instrument (pas excessive au demeurant sur ce U1), ce qui amène des anomalies.

Tunelab est payant, mais, en version démo, la seule limitation est qu'il se met en attente pendant 2 minutes toutes les 17 (ou 14, je ne sais plus) notes.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: duteil

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.306 secondes
Propulsé par Kunena