les joueurs au niveau debutant

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #2234 par vuongthiha
vuongthiha a créé le sujet : les joueurs au niveau debutant
Le piano... pour ceux qui ont mon niveau (i.e. presque nul)
Bonjour à tous,
je vous presente un lien :http://www.lalecondepiano.com/
Voici une "très belle" page (c'est dans l'esprit Google : du simple et efficace) pour venir en aide aux débutants en piano. Vous le comprendrez aisément, l'objectif ici n'est pas la beauté du site mais son utilité.
Il n'y a rien à vendre, juste des conseils pour vous éviter des heures de recherche sur des sites "insolites".

Grands professionnels, solistes, membres du conservatoire... cette "leçon de piano" n'est pas pour vous. J'ai commencé le piano en décembre 2002 : je vous précise ça pour donner du courage à tous ceux qui se demande s'il faut commencer après 40 ans... la réponse est oui.
Chers amis pianistes, bonne visite et bon piano et merci pour tous vos messages qui contribuent à l'exactitude parfois limitée de ce site (je précise encore que c'est pour les débutants).
La création du site date du 11 sept 2003. La dernière mise à jour d'aujourd'hui (si,si... à chaque fois que je l'écris, c'est vrai...).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #2289 par Ma que !
Ma que ! a répondu au sujet : les joueurs au niveau debutant
Quel site garni !

Pour commencer le piano, une chose importante est d'apprendre a s'asseoir devant le piano, et libérer ses épaules. Ca évite le jour venu de devoir désapprendre quantité de mauvais réflexes.

L'arrière du dos (sous les omoplates,) s'occupe de maintenir les bras en lévitation. Du coup les épaules et la nuque sont libres, en position basse et détendue mais vers l'arrière (comme lorsqu'on se tient droit naturellement)

A défaut il est impossible d'employer le poids des bras et du torse pour jouer et tout l'effort est demandé au poignet et au coude (alors qun bras pèse plusieurs kilos on se passe de cet apport parce qu on bloque toute la transmission au niveau des épaules.

On peut ainsi apprendre a"bouger ses doigts" et même jouer, mais on va plafonner dès qu il faudra un peu de vélocité et on n'aura pas de "son". Le désapprentissage est long et décourageant, alors autant commencer bien de suite.
Les pianos numériques demandant moins d'effort, sont sources de ce genre de problèmes, car leur son reste bon même lorsqu'on est crispé.

Sur un piano acoustique la plénitude du son se repère immédiatement et signale la bonne posture et la décontraction.

Pour jouer un simple accord, on peu soit ouvrir légèrement le coude et "entrer la main dans le piano" soit laisser descendre le poids depuis les épaules ou même l'avant bras.

Ce sont les deux seules sources d'énergie employées pour enfoncer les touches. le doigts s'occupent plus d être résistants a cette force et a la bonne place au bon moment, jouer juste avec les doigts n'est possible que sur un clavecin ou un clavier léger.

L idéal est de pouvoir s'appuyer sur le fond du clavier et jouer a partir de la, en jeu vélocité on s'appuie sur la sensation de résistance générée par l'accélération du marteau.

Les clavecinistes s'appuient (se reposent) sur la surface des touches.




Tous mes voeux pour le piano !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.205 secondes
Propulsé par Kunena