remplacement garniture des touches (feutre ou casimir ?)

Plus d'informations
il y a 9 ans 10 mois #547 par Steiffano
:D Voici quelques exemples de tarifs h.t. de produits disponibles chez

www.manceaux-guillemenot.fr

- casimirs de 0,9 à 2,3 entre 80 et 120 euros le mètre carré et entre 120 et 179 euros le mètre linéaire sur 150 cm de longueur.

qui se détaillent par 10, 20, 25, 30 cm, etc. Donc une bande en 0,9 mm en 10 X 150 cm coûte 12 euros.

- feutres en bande de 130 cm X 4 cm de 2 à 6 mm : entre 3,50 et 6,50 euros la bande.

- mouches de balancier en casimir 1 mm : 4 euros le jeu.

- mouches de balancier en papier ou carton, de 0,075 mm à 1,5 mm : de 3 à 4 euros les 1000 pièces.

- 1 touche dièse en ébène : 1,70 euros

- 1 touche blanche : de 1 euro la pièce, à 16 euros le jeu.

Fournitures Générales pour la Réparation des Pianos, Manceaux-Guillemenot est à Paris dans le 13ème et vend aux particuliers sans problème : 01.43.31.03.47. :cool:
Pour lui écrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Se recommander comme membre du présent forum

J'ai son catalogue de pièces en 16 pages A5 pour ceux que ça intéressent.
Si Fabrice n'a pas le temps de le mettre en ligne pour vos devis, je prendrai quelques minutes pour le faire.

Quant à piano parts, il ne vend pas aux particuliers car c'est un grossiste. Je l'ai également contacté dans le cadre d'une association pour obtenir ses tarifs : pas de réponse. :(

Qui va piano, va sano et lontano.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 10 mois #573 par Anon
Ca a l'air simple le regarnissage des mortaises mais il faut investir ou fabriquer des cales très précises pour tenir le drap. Trouver du drap de qualité est aussi un casse tête (je parle pour des pianos prévuus pour un usage intensif) Sur les vieux coucous les pointes sont en plus oxyd&ées, nickelage parti, puisque vous faites ça pour vous vous pouvez aussi les changer , ce que les professionels ne font que rarement a cause du temps que ça prend.

Sinon au minimum elles doivent etre soigneusement nettoyées et polies. le drap s'use vite sur des pointes rugeuses, les graisser ne suffit pas (et attire la poussière)


Les petites mouches en papier retrouvées par dessus celles en casimir sont le signe d'un technicien pas habitué a dresser les claviers et un peu feignant de surcroit. Avec l'habitude on sait +- d'avance l'épaisseur manquante, l'emploi de mouches de papier de bonne qualité et aux codes couleur connus permet de faire ça en une ou deux passes.

De plus il faut laisser la mouche en drap dans la meme orientation qu'on l'a trouvée au départ, elle se tasse plus d'un coté que de l'autre, elle est "rodée" la mettre a l'envers ou ne pas tenir compte du sens ajoute un peu d'instabilité au dressage par la suite

De tte façon dans le piano tout se fait en plusieurs passes de + en + précises.

Il faut aussi régler les jours entre les touches, en tordant un peu les pointes d'enfoncement (tant que les touches ne sont pas voilées a outrance) ce n'ets pas grand chose mais l'apport visuel est très agréable et donne tt d esuite l'impression d'un piano en meilleur état (inutile de passer du temps a faire ça avec les mortaises usées car il faudra tout détordre après regarnissage, perte de temps, d eplus ça ne tient pas)

Le spointes ovales, a l'avant peuvent aprfois etre légèrement tournées. C'ets une petite réparation temporaire en attendant de regarnir mais le drap s'usue plus vite car la pointe ne porte moins a plat dans la mortaise . C'est une petite histoire venant d'un ancien réputé que j'ai entendu de la bouche d'un prof de piano : on tournerait les pointes d'enfoncement une fois d'un coté , une fois de l'autre avant de regarnir ; c'est faux, les points se tournent pour régler précisément le jeu des touches (0.2 mm) tant que les mortaises sont en bon état. Le nombre d'accordeurs qui ne veulent pas faire les regarnissages de mortaises est simplement incroyable !
La il s'agissait plutôt de fournir une solution cheap, bien adaptée aux moyens limités des profs de pianos (bien connu l'état des pianos de beaucoup de profs par ici est assez mauvais la plupart du temps, le technicien cherchant a leur faire payer le moins possible sinon rien (échanges de bons procédés) ce qui est très bien mais on comprend bien que le travail gratuit reste basique, aussi.


Principaux écueils avec les claviers :
les claviers en tilleul qui vrillent beaucoup a cause de la patte mouille (méthode des anciens pour dégarnir les draps) mettre toutes les touches sou presse par tous cotés sur un chassis spécial limite ce problème, mais la solution allemande est d'employer une sorte de bouilloire spéciale qui envoie un jet de vapeur dans la touche (et ressere tès efficacement le balancier)

aussi Le décolleur a papier peint dilué, qui fait des tâches dans le bois (réaction acide et tanin) cette méthode, a l'iade de petits feutres trempés pour mouiller localement le drap, reste pas mal si le but est d'éviter que les touches vrillent..

Les anciennes réparations faites a la colle vynil, difficiles a décoller, qui durcissent le drap le rendant plus fragile et bruyant (difficile aussi de bien coller a la colle d'os sur un bois imprégné de vynil)

Le bois des touches trop tendre et vieux qui se délite au décollage du drap, forme irrégulière des mortaises.

Le mauvais choix de l'épaisseur : mortaises trop serrées ou le contraire. (nécessité de faire une pince a mortaises, les touches en bois ferme sont difficiles a pincer)

Il est conseillé de laisser décher avec les cales assez longtemps et au moins de ne pas régler la liberté des touches avant que toute l'humidité soit partie ; tenir compte aussi de la saison pour cette opération (comme popur les pivots)

la semelle de touche (e trou du balancier), ovalisé par le temps et l'utilisation du piano avec des mortaises usées, se resserre a la vapeur et se renforce a la colle diluée tant que ce n'est pas trop grave et avec certains bois, mais au dela, la pose d'un flipot en placage dans un trait de scie n'est qu'un pis aller il vaut mieux mettre des pointes plus grosses (si possible), ajuster une nouvelle semelle de touche (très délicat, ou fraise spéciale et pastilles en bois, chères).

Le nettoyage des joues des touches (sales) par ponçage, qui agrandit les espaces et abime le parallelisme, arrondit les angles etc (un simple nettoyage au savon et a l'alcool a 60 % suffit largement la plupart du temps, comme popur la plupart des bois crasseux, sinon, scotch brite fin monté sur un arbre en faisant attention a ne pas creuser les joues.

Les ivoire recollés a la cyanolit ou colle latex !

Les capsules de balancier qui se décollent (pas grave mais surveiller)

Tant qu'a faire il est aussi utile de remplacer les pastilles en drap sur les pilotes en bois (piano droit)
Les feutres pour le départ d'étouffoirs des pianos a queue (plutot du feutre comme d'origine que du drap, moins de friction, mais trouver une bonne qualité de feutre est difficile).

Rien que pour trouver les meilleures qualités de mouches d'enfoncement c'est déja loin d'etre évident !

Mais il me semble qu'on peut arriver a faire des mortaises soi même. J'ai vu faire par un amateur un travail qui a porté ses fruits (sur un piano de 25 ans) On mettra bien sur pas mal de temps (il me faut 6 heures pour défaire et regarnir les 2 jeux a peu près, la il s'agit de qq jours) mais grande satisfaction et un peu d'économie tt de même !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 6 mois #845 par accordeur
ma que il a fumé le casimir
les pointes d enfoncement sont ovale parce qu elles permettent par leur forme un reglage precis du jeux de clavier
et un piano beaucoup joue auras une usure qui pourra etre rectifie rapidement grace à l orintation de celle ci

certe c est une economie de ne pas remplacer les mortaises a chaque petite usure mais pour le prof qui se sert beaucoup de son piano ca ne bloque pas l instrument pendant une semaine

ce forum est aussi destiné au bricolos ils ne rentrent plus dans ce genre de details

poour ce qui est de la qualite les pieces allemandes sont de loin les meilleurs
j ai jamais vu des mouches d enfoncement de mauvaise qualite faudra me dire ou tu les trouve

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 6 mois #849 par Fabrice GOSSART
si je relis Ma qué, c'est bien ce que je vois, les pointes d'enfoncement ovales permettent de réajuster.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 6 mois #891 par Anon
Oui quand on peut tourner les pointes (sont ovales pour avoir plus de surface de contact avec le drap, il y en a même qui sont +- rectangulaires). on peut rattraper provisoirement un clavier un peu usé mais si on doit tourner de 25 ° le pointes d'une part ça porte sur l'angle et ça va user le drap rapidement, d'autre part quand la touche s'enfonce ça peut coincer, surtout, la le toucher n'est pas top, c'est juste mieux qu'avec beaucoup de jeu. AUtrement les tourner sert a égaliser le jeu latéral des touches quand les mortaises sont en bon état (mais on tourne a peine en ce cas).

Pour refaire un clavier le piano est immobilisé 2 jours si on veut aller vite.

Quand aux mouches d'enfoncement, il y en a en feutre de 20 mm de diametre, en drap tissé de 20 et 22 mm et de textures et dureté différentes.
C'est comme un matelas, il y en as de plus confortables que d'autre, et la mouche joue un rôle important dans le toucher et donc pour le son.

Les mouches feutre 20 mm (les moins chères) en empilage une blanche, dure une rouge, molle, sont souvent employées en replacement de mouches tissées, ce qui est une solution traditionelle en France, mais les mouches feutre de chez Pinet faisaient 22 mm de diametre et étaient très élastiques, le feutre moderne est moins moelleux, c'est ni bien ni pas bien a mon avis ..... mais commander les mouches en allemagne est plus onéreux.

Personnellement je préfère des mouches assez fermes tissées et de 22 mm * 5.5 ou 6 , même sur les pianos droits si ils le méritent. Le type de mouche fait partie du toucher, et les mouches tissées standard qu'on trouve facilement sont plutôt molles, correctes pour certains pianos droits.

On trouve aussi maintenant des mouches en feutre de marteau très fermes , et coniques pour une meilleure progression de leur écrasement. Ont leur utilité mais ça renforce beaucoup l'attaque du son (Fazioli, Schimmel) pas pour tous les pianos.

Les mouches dures tissées spéciales de chez Renner 22mm x 6mm apportent un bon plus au toucher sur des Pleyel anciens, ou autres pianos de ce type,alourdissent le toucher un peu, arrondissent le son. ...

Parce que , pour le pianiste, les sensations influencent l'audition pour moitié.

et qu'en jeu stacatto, la touche rebondit sur la mouche.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 6 mois #896 par Fabrice GOSSART
tres belle explication Ma que!
çà me permet de bien comprendre maintenant

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.139 secondes
Propulsé par Kunena