EasyDiscuss

Social Collaboration Tool, powerful Joomla Forum Extension
  1. plessis
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. lundi 20 avril 2015
  4.  S'abonner via e-mail
Bonjour

Je me suis inscrit sur le sujet, espérant échanger mes questions et mes craintes. Je me suis pris de passion, il y a quelques mois, pour un piano à queue à vendre dans un entrepôt Emmaüs. Le toucher du clavier m'a agréablement surpris. Le son, tendre et rond, malgré le désaccord, m'a donné envie d'en savoir plus. Il s'agissait d'un Erad. J'ai noté le numéro et ai commencé mes recherches.
En consultant, grâce à internet, les registres, j'ai appris qu'il s'agissait d'un quart de queue, cordes parallèles, sorti des ateliers le 6 décembre 1918, vendu le 9 suivant 4880 francs (dont 440 de taxes) à Madame de Mesmay-Tabard, demeurant à Paris. Le registre indique "piano à queue n° 0 palissandre vernis. Il mesure 185 cm de long sur 135 de large.

Convaincu que je n'avais pas chez moi la place pour l'accueillir, j'en ai fait la publicité. Outre ce que j'avais ressenti, il présentait, à mon humble avis, de nombreux avantages. Clavier en bon état, pas d'affaissement. pas de notes bloquées. Bonne répétition. Pas de fissures apparentes sur la table d'harmonie. Chevilles en bon état. Cordes pas ou peu oxydées. Etc.

Mais je n'ai trouvé personne. J'ai fait passer mon accordeur, qui l'a trouvé en excellent état, a regretté le milieu humide dans lequel il se trouvait.

Et alors j'ai décidé de l'acheter. Arrivé à mon domicile dont il occupe quasiment toute une pièce, je l'ai d'abord démonté. Le mécanisme, les étouffoirs (sous les cordes, à l'époque). j'ai admiré la vivacité de la mécanique. Les extrémités des marteaux ont bien entendu perdu leur arrondi. Les étouffoirs sont un peu effilochés en surface. Et j'ai attendu un mois qu'il sèche.

Remonté, j'ai eu le désagrément d'apercevoir une fissure sur la table, longitudinale au niveau des cordes de Ré#5, et un début, sur une dizaine de cm, au niveau du Si3.
L'accordeur est passé, m'a rassuré sur l'impact des fissures. Après son passage, le son de l'instrument avait pris une ampleur surprenante. Très/trop puissant, surtout dans le médium et dans les basses. ce qui m'oblige à apprendre à en jouer avec délicatesse.

J'ai été long. J'espère avoir de belles aventures avec cet instrument. Si souvent décrié. Ai-je raison de m'y attacher ? Quel travail devrai-je faire ? Je ne vais certainement pas manquer de poser des questions. j'attendrai vos conseils ou vos avis avec intérêt.

Peut-être pour boucler la présentation, j'indiquerai qu'il portait à l'intérieur une étiquette de son accordeur précédent (?). Bernard RIOBÉ, accordeur à BEAULIEU sur LAYON. J'ai tenté de le contacter. Ce professionnel semblait bien connu sur les Pays de Loire, et était apparemment appelé à Paris pour accorder des instruments dans des salles de spectacle. J'ai pu échanger avec son fils, qui m'a appris que son père était décédé, et n'avait aucune connaissance de l'histoire de cet instrument en particulier.
IMG_20141217_143920417.jpg
Pièces jointes
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Vous avez bien noté Erard et non Erad, bien entendu.
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 1
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Mais non, les pianos Erard ne sont pas décriés. Au contraire ils ont eu un retentissement mondial et provoqué l'admiration de tous les mélomanes et pianistes. Et aujourd'hui il a encore de très nombreux admirateurs et amoureux !

Sans Sébastien Erard (18°) et Pierre Erard (son neveu, 19°) les pianos modernes ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui.

Bravo d'avoir suivi votre attirance pour ce piano qui vous donnera de grands bonheurs.
Les cordes parallèles permettent à la table d'harmonie de résonner clairement avec les cordes par ses fils de bois parallèles et offrent une spatialisation de l'origine des sons qui ne se retrouve pas dans les pianos à cordes croisées où les sons sont mélangés dès l'origine.

Prenez soin de votre piano...
Vous pourriez vous rapprocher de cette association des amoureux des pianos Erard : http://www.fanderard.org dont le but est de mettre en valeur ces pianos fabuleux, les sauver de la destruction, les faire jouer, entendre et apprécier par les pianistes et les mélomanes...
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 2
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Je viens de me séparer du même (juste un peu plus vieux : 1913). Un son magnifique mais il ne tenait pas l'accord. Sa table semblait pourtant impeccable. Le vendeur qui me l'a repris à aussi remarqué la qualité du clavier et des ivoires d'une blancheur remarquable. Et si l'ébénisterie avait souffert de la vie probablement mouvementée de ses différents propriétaires, la mécanique par contre ne montrait pas ses 102 ans.
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 3
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Je croyais que le problème de tenue d'accord était lié à l'état du sommier, qu'une solution pouvait résider dans le changement des chevilles (plus larges). Vous avez certainement exploré ces hypothèses.
Cordialement
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 4
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Je pense avoir été assez mal conseillé. :blush:
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 5
xavier91
adhérent
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Bonsoir,
je découvre le post, désolé de percuter aussi tard...

Je confirme, une fente dans la table ne remet pas en question ni la structure de l'instrument, ni même la sonorité (timbre et puissance).

Le son un peu trop brillant, après une séance de ponçage, mérite peut-être une séance de piquage. C'est une opération plus délicate à faire (à réserver aux pros).
Pianiste amateur - trois demis Erard 1894, 1897 et Pleyel 1931
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 6
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Bonjour

Il n'est jamais trop tard.
Je ne vais pas me lancer dans le piquage, par contre c'est un sujet que j'aborderai quand mon piano se trouvera sous le regard d'un professionnel.
Ma pré-occupation actuelle serait de raffermir le toucher, de réduire le mou en début d'attaque. J'ai pu toucher un Erard chez Labrousse dont le toucher aurait ces qualités. Celui qui se trouve au Croisic à la Galerie Chapleau s'en rapproche aussi.

Après avoir donc poncé les marteaux et réglé la chasse, j'ai supposé qu'avant de régler l'échappement, la tension des ressorts et le double échappement, il faudrait s'intéresser aux touches.

J'ai réduit l'imprécision latérale en réglant la première tige sous la touche, avec la clé ad hoc acquise chez M. Manceaux. J'aimerai savoir comment évaluer l'état des mouches de balancier, et des feutres de mortaise. Quels sont les indicateurs qui conduisent à décider de les changer ? Où trouver toutes ces informations ?
Merci de vos réponses
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 7
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Bonjour,

Les mouches sont à changer si elles sont mitées, visuellement abimées, si le jeu n'est pas homogène (différentes densités d'une "tige" à l'autre (molles, dures), ou des neuves et des usées). Si les mouches d'enfoncement sont à changer, en profiter pour changer aussi au balancier.
Le casimir est à remplacer quand les touches ont du jeu sur les côtés ou quand on voit l'âme blanche du casimir (=casimir usé).
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 8
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Merci Domus, je vais regarder tout cela attentivement.
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 9
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Bonsoir

Pour participer au réveil site, je vais revenir sur la stabilité de l'accord. Mon Erard aussi, comme celui de PmP, dans les premiers mois de son adaptation, souffrait d'une faible tenue de l'accord. J'ai rapidement craint de devoir verser une rente substantielle à mon accordeur habituel. J'ai commencé à me renseigner de plus près sur l'accord des pianos. Mais ne me suis pas senti à la hauteur. Au fil des échanges dans mes relations, j'ai contacté un autre accordeur. Il est venu une première fois, et n'a rien fait, étant usé de sa journée, et prévoyant un gros travail. Il a pris rendez-vous pour un samedi matin, qu'il a totalement consacré à mon piano. Au lieu de sortir une clé d'accord comme je l'imaginais, c'est un marteau qu'il a extrait de sa sacoche, ainsi qu'une sorte de tamponnoir, pour enfoncer les chevilles. Il s'est protégé les oreilles, et a tapé, tapé... Vous imaginez mon inquiétude... Il en ensuite alterné les coups et l'accordage... Trois accords dans la matinée.
Et est parti en me rassurant. Cela devait fonctionner...
Cela n'a pas fonctionné très longtemps. À mon appel il est revenu, s'est voulu rassurant, a effectué un nouvel accord.
Depuis fin juin, il tient raisonnablement. Le froid est arrivé, a généré quelques frissons, qui se sont stabilisés d'eux-mêmes.
Merci Jean Paul, merci Erard.

Mais j'aimerais toujours donner un poil de fermeté au clavier. Les mouches, casimirs et autres tissus ne semblent pas abîmés. La tension des ressorts serait-elle en cause ? Ou plutôt du ressort puisque mon instrument ne dispose, pour chaque touche, que d'un ressort unique et non double comme il est en général indiqué sur le schéma de fonctionnement de la mécanique Erard.

L'autre point qui mériterait d'être travaillé concerne les étouffoirs (par dessous). Ils ne sont pas tous suffisamment efficaces, certains appuyant trop légèrement sous la(les) corde(s). J'ai démonté le mécanisme, mais n'ai pas trouvé le moyen de réaliser un réglage. Une idée ?

Cordialement
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 10
Réponse acceptée En attente de modération
0
Votes
Annuler
Et bien c'est assez logique lorsque les chevilles sont trop lâches dans le sommier, on les change ou alors on essaie d'abord de les renfoncer un peu, c'est ce qu'il a fait.

POur le reste par contre je ne suis pas qualifié pour répondre.
  1. il y a plus d'un mois
  2. pourquoi vous etes inscrit ?
  3. # 11
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.