Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer

Plus d'informations
il y a 7 ans 3 mois - il y a 7 ans 3 mois #3338 par 686GS
686GS a répondu au sujet : Re:Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer
xavier91 écrit:

S'agit-il de tout l'accastillage des portes? En quel métal cela est-il refait?


C'était les enjoliveurs d'ailes et de pare-chocs, mais aussi l'allumeur, la pompe à essence, la nourrice d'essence.

Les piéces ont été coulées et/ou usinées en alu ou en bronze...


Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 7 ans 3 mois par 686GS.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 3 mois #3339 par xavier91
xavier91 a répondu au sujet : Re:Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer
Donc des pièces d'importance pas facile à remplacer par n'importe quoi.


Vraiment belle, ta P&L. Moteur sans soupape? Ca doit faire un bruit merveilleux - on revient vers les instruments de musique. A propos de joli son, je viens de lever ma 15/6H pour refaire les freins AV, découvrant un toc de roue cassé (merci le dernier mécano qui a monté les pneus soi-disant équilibrés).

Pianiste amateur - trois demis Erard 1894, 1897 et Pleyel 1931

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 3 mois #3340 par 686GS
686GS a répondu au sujet : Re:Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer
Oui, moteur six cylindres sans soupapes. Très silencieuse. Une publicité de l'époque la montrait grimpant une côte en montagne avec pour commentaire " les chamois eux mêmes ne l'ont pas entendu monter".

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 3 mois #3369 par Peter-Plante
Peter-Plante a répondu au sujet : Re:Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer
C'est vrai que c'est sympa aussi ça


peut etre faudrait il creer une section "autres discutions" pour que nous puission partager nos autres passions car j'ai l'impression que nous avona aussi beaucoup a partager sur ce sujet


j'esayes quand même de revenir a mon post initial :

Peter-Plante écrit:

Bonsoir,


Merci Michel pour tes réponses.


Le fait que le sommier ne soit pas fendu implique donc : pas si grave (je me trompe?)
comment vois tu que c'est uniquement le doublage qui se décolle?


Pour la refabrication des pièces, il faut voir en fonction du prix, j'y ai pensé aussi. Cependant, étant donné que la libérations des contraintes internes et la migration des impuretées d'un aliage métalique met aux alentours de 10 ans, il n'y a que très peu de risque que la pièce bouge de nouveau.
Dans tout les cas, si ça peut t'aider, je peux eventuelement faire un modèle 3D et un plan.


Pour le plaquage, c'est donc bien un vernis Napoléon III?
si je ne m'abuse il faut pour le refaire : après un ponçage léger, teinte à l'eau et au charbon suivi d'un vernissage au tampon avec fuschine noir (ton vif noir chez laverdure par exemple)?
est il possible de faire ressortir le plaquage bois et de faire un vernis transparent? cela a t-il un sens?


les lanières de rapel en cuir semblent très dificiles à trouver, pour l'instant je ne trouve que des synthétiques.
pourquoi pas les refaire directement dans une peau mais quel cuir?


Dernière question. Ce Piano a t'il une valeur autre que sentimentale,
Cela a t'il un sens de le restaurer completement (changer les feutres même si pas usés) ou faut il faire le stricte minimum pour le remettre en état de marche?




Merci pour vos réponses

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 3 mois #3370 par jacquesseris
jacquesseris a répondu au sujet : Re:Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer
bonjour, bonne année à tous.

Oui Michel, ça m'intéresse, j'en ai deux dans ce cas, j'avais songé à faire les supports en bois, j'en avais vu et essayé un dans ce cas chez Pascal Herpin. Le cadre préfigure déjà le célèbre n°9. Les étouffoirs restent sur le cadre lorsque on retire la mécanique, c'est un plaisir de régler le départ forté. Mario Pizzi dans son " histoire du piano" parle de montant en Alpax.Je cite:
"Mais alors chez Pleyel, c'est la catastrophe. On innove en essayant les montants de mécanique en Alpax, métal léger et brillant, qui se révèlera trés fragile, environ trente ans aprés. Alors nous avons chez Pleyel les n°131563PWL, 133507PWL (environ 1904-1905), avec encore des étouffoirs séparés, montants en Alpax, barre de repos mobile. Ces montants d'une grande fragilité, ne contribuèrent pas à faciliter le travail des professionnels, qui durent souvent en faire refondre d'autres en aluminium ou en bronze."
Celui de Pascal avait été restauré, pour ce que je m'en souviens marteaux neufs, cordes et chevilles au moins, son agréable chaud et velouté, mais puissant quand même.

professionnel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 2 mois #3393 par Peter-Plante
Peter-Plante a répondu au sujet : Re:Restauration d'un Pleyel droit par ou commencer
Bonjour,

merci à toi Jacquesseris pour ton intervention.
Si je comprends bien, c'est un n°9, d'ou ma question qu'est ce que ça vaut un n°9 vernis Napoleon noir en parfait état (la question étant de savoir si cela à un sens de le restaurer en entier ou s'il faut juste en faire un beau meuble et le rendre jouable)


sinon pour l'avancée des travaux, j'ai continué a démonter le piano et ai commencé à nettoyer les pièces (merci Miror).
je suis tout de même face à un problème. les flancs (a gauche et a droite du clavier) sont colés aux montants du piano, comment faire pour les décoler sans les abimer?


Merci


Bonne soirée!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 1.073 secondes
Propulsé par Kunena